prestataire web ancenis omnireso
Missions d'optimisation de site en 2011
Nature des contratsVos besoins
Optimisation de siteDemander un devis en optimisation de site web
Omnireso

Optimisation ou refonte de site

Parce qu'un site internet n'est pas un support de communication figé comme l'est le papier, mettre à jour la structure des pages selon les avancées technologiques permet de rester dans la course.

Mise à jour de code obsolète

Il est parfaitement admissible qu'un site développé en 2000 puisse avoir besoin d'une refonte de son code ou d'une optimisation. (Cf ci-dessous l'introduction aux technologies utilisées sur internet). En remplaçant les balises obsolètes ou dépréciées par leurs évolutions, votre site gagnera sur tous les tableaux :

Transposition de code propriétaire en code normalisé

Mais l'optimisation ou la refonte de site internet n'est pas seulement pertinente et judicieuse pour les raisons sus-mentionnées.

Votre site internet peut avoir été développé avec tellement d'outils différents (on parle d'éditeurs web, de logiciels WYSIWYG, d'IDE de développement...) qu'il en devient difficile de lister les programmes de création internet. Ce qu'il est important de retenir, c'est que certains de ces logiciels ne respectent pas eux-même les normes HTML, xHTML ou CSS.

C'est à dire que les pages créés avec ces logiciels sont faites avec un code soit obsolète (si l'outil est lui-même daté), soit propriétaire. Un code propriétaire est l'inverse d'un code standard (ou respectueux des standards). Les outils les plus connus pour produire un code propriétaire sont ceux de l'éditeur logiciel Microsoft : ses logiciels présentés comme "logiciels de création de site" tels que Microsoft Frontpage, Microsoft Publisher, voire Microsoft Office sont des outils à éviter pour créer des sites. Si en apparence, dans l'interface de création, votre page correspond à vos attentes, le code HTML produit (et qui sera sur internet) est une abérration. Pour résumer, les fichiers HTML sont remplis de balises comprises et interprétées seulement des outils et logiciels Microsoft. Ces balises non standard polluent le fichier et allourdissent les pages inutilement, puisque l'affichage est différent pour les internautes utilisant un autre navigateur qu'Internet Explorer.

Ma prestation d'optimisation de site peut donc comprendre la transposition de ce code propriétaire vers un code standard. Cela revient presque à faire une traduction d'une langue à une autre et peut demander beaucoup de travail pour tout replacer à l'identique, mais cela vous garantit une mise aux normes qui vous permettra de toucher un plus grand nombre d'internautes.

C'est un fait très important à l'heure actuelle, car Microsoft Internet Explorer continue à perdre des parts de marché, c'est à dire qu'il n'est plus utilisé que par environ 45% des internautes en France, pour le bénéfice de navigateurs comme Mozilla Firefox, Google Chrome ou Safari d'Apple qui se partagent les 55% dominants.

En laissant un code propriétaire (non standard) dans vos pages, vous vous exposez ainsi à ce qu'un internaute sur deux ne puisse voir la même page que vous. Si des informations importantes comme le menu de navigation ne sont pas fonctionnelles pour ce visiteur, il ne pourra visualiser votre site correctement et ne gardera pas une bonne image de votre site.

En terme plus modernes, on parle d'experience utilisateur : une optimisation ou refonte de site permet d'améliorer cette expérience.

Source statistiques : Xiti, Libstat.

Historique des technologies web

Les technologies utilisées pour créer un site sont principalement le HTML, les CSS, et le Javascript.

Ces technologies reposent sur des normes et standards qui évoluent dans le temps. Ainsi, le code des pages web est composé de balises HTML, dont la première version, le HTML 1, a été définie en 1991. Au fur et à mesure les spécifications des possibilités de ces balises et la création de nouvelles balises permettant d'inclure dans les pages de plus en plus de fonctionnalités et de types de média ont donné lieu à de nouvelles normes : HTML 2.0 en 1995, HTML 3.2 en 1997 (la norme avec laquelle j'ai débuté mon parcours sur internet), HTML 4.0 fin 1997, xHTML 1.0 en 2000...

En 2011 les webmasters du monde entier suivent de très près les évolutions du HTML5 (dont les premières spécifications ont commencé à faire parler d'elles en 2009); attendant impatiemment que cette nouvelle évolution soit validée comme standard.

Parallèlement, les feuilles de style et leur syntaxe ont connu leurs évolutions, avec la norme CSS 1.0 en 1996. Ce qui veut dire, au vu de la chronologie du HTML, que les pages de 1991 à 1996 étaient codées seulement en HTML, et que le formatage ou la mise en page étaient réalisés en balisage HTML. En 1997, la norme CSS 2.0 apporte une avancée considérable dans les possibilités données aux webmasters à ce sujet, et son évolution mineure, CSS 2.1, est toujours utilisée aujourd'hui.

Il faut dire qu'il aura fallu plus de 13 ans pour que les éditeurs logiciels (Microsoft et son Internet Explorer en tête) décident de respecter et de mettre en application ces standards dans leurs navigateurs.

Actuellement, c'est la norme CSS 3.0 qui est en passe de provoquer un raz-de-marée dans l'univers du webdesign.

Enfin, Javascript a connu lui aussi ses évolution, au fur et à mesure de l'avancée des navigateurs et de la technologie matérielle : en fabriquant des ordinateurs de plus en plus puissants (processeurs de calcul plus performants, support toujours plus important de mémoire vive), les créateurs de sites ont eu la possibilité de faire réaliser sur l'ordinateur de l'internaute de plus en plus d'opérations (traitement de formulaires, calculs arithmétiques, et plus récemment avec la (re)découverte de scripts asynchrones, Ajax proposant une interactivité accrue).

© 2011 Omnireso | Twitter | Facebook